Mon avis sur Les Misérables, le film de Tom Hooper

par Yome NetSan @ 18 février 2013

Comme un signe du destin, j'ai retrouvé lors de mon second weekend de rangement, le Playbill de l'Imperial Theatre avec plusieurs autres souvenirs datant de juillet 1997. C'est donc de bonne humeur que je suis allé voir le film Les Misérables,  et une évidence s'impose en sortant de ce film : il ne faut JAMAIS tenir compte des critiques.

Non, ce film ne peut pas plaire à tout le monde. Si on ne supporte pas d'entendre chanter pendant 2h30, si on est fanatique du roman et que l'on cherche une adaptation parfaite ou si simplement on n'aime pas voir un film en anglais, il ne faudrait peut-être pas le voir. Oui, on peut le voir comme la pire adaptation du roman de Victor Hugo, mais ce serait le considérer pour ce qu'il n'est pas.

Il faut respecter les goûts de chacun, mais en aucun cas on ne peut dire, de manière objective, que c'est un mauvais film, que les décors sont horribles, que l'histoire est niaise ou kitch, que Tom Hooper l'a filmé avec ses pieds. A croire que je n'ai pas vu le même film que la majorité des "journalistes" que j'ai lu mercredi ou qu'ils se sont donnés le mot de descendre chaque détail par protectionnisme parce que "c'est encore un film hollywoodien qui dénature une œuvre française". Manque de pot, ce qu'ils reprochent généralement au scénario vient de l'adaptation de 1980 des français Claude-Michel Schönberg et Alain Boublil et non des "américains" qui sont en fait britanniques, australiens, etc.

Je ne suis pas "critique de cinéma" et encore moins cinéaste donc je vais me contenter de donner mon avis sans assener de vérité absolue comme certains le font à coups de "faut-il aller le voir ?" ou "il aurait fallu faire autrement".

Musicalement, j'ai adoré cette nouvelle version des musiques que je connais depuis si longtemps, plus symphonique, moins percutantes parfois mais beaucoup plus intimistes. J'ai trouvé le jeu et le chant de tous les acteurs parfait pour un film. Ils jouent parfois en parlant des passages chantés dans le spectacle et cela ajoute au réalisme des personnages. J'appréhendais Sacha Baron Cohen en Thénardier mais je dois reconnaître qu'il colle parfaitement au rôle. J'ai juste été un peu agacé que le gag sur le nom de Cosette, que j'avais adoré dans le concert des 25 ans de part sa spontanéité, soit répété trois fois dans le film. Même Russell Crowe qui a une voix très différente des précédents Javert (plus aiguë et moins puissante) est vraiment convainquant. Ma préférée reste Samantha Barks (Eponine), même si sa prestation à l'O2 fait passer plus d'émotion.

Les nouvelles musiques et autres arrangements s'intègrent très bien à l'ensemble. Certains morceaux ont été raccourcis et certaines paroles ont été modifiées, inversées voir supprimées mais j'ai trouvé dans la majorité des cas que cela améliorait le rythme du film. De toute façon, il n'y a que les fans comme moi pour relever ces altérations qui sont courantes sur scène depuis 1985.
Etrangement, je ne sais pas si j'apprécierais d'écouter la BO complète lorsqu'elle sortira le 18 mars prochain (c'est une version tronquée qui est sortie avec le film la semaine dernière). Car justement, l'interprétation sert vraiment le jeu des acteurs et les images. Fantine pleure en chantant, par exemple, et je ne sais pas si cela rendra bien sans le support visuel. Par contre, le medley instrumental de tous les thèmes du générique de fin est magnifique.

Niveau visuel, là aussi j'ai été agréablement surpris. Dès l'ouverture les images sont léchées, grandioses. La caméra est en perpétuel mouvement, que ce soit des travellings aériens ou du roulis genre "caméra à l'épaule" pour les scènes de bataille. Oui, il y a beaucoup de gros plans qui apportent une proximité que ne permet pas la scène, mais pour une histoire centrée sur les sentiments des personnages, cela me parait là aussi une évidence. Et encore, même dans les chansons intimistes comme "I Dreamed a Dream", "Stars", "On My Own" ou "Bring Him Home", la caméra bouge, les cadrages sont réfléchis, il se passe toujours quelque chose et pas uniquement sur le visage des acteurs. Tom Hooper a même réussi à retranscrire visuellement le principe des thèmes musicaux récurrents entre les morceaux (comme Javert jouant l'équilibriste).

Bref, pour moi, ce film est une réussite qui devrait plaire aux fans et aux amateurs de musique. Comme je l'ai déjà dit, si vous aimez les belles histoires, les belles chansons et que vous n'avez pas d'a priori négatif, je vous conseille de le voir. Moi, en tout cas, j'attends le BluRay ;)

Commentaires

France Caribou 
18 février 2013 14:35
Bien d'accord avec toi, j'ai vraiment beaucoup aimé le film.

J'ai trouvé par contre que des fois, on a envie de prendre un poil de recul sur les acteurs. Oui, c'est fait pour être au coeur de leur sentiments et ça se justifie complètement, mais des fois, j'avais envie de "respirer" un peu. Ca "enferme" quelque peu les acteurs et ils ne peuvent pas beaucoup évoluer dans les décors. Alors certes, il se passe assez de choses sur leur visage, mais quand même. La scène d'équilibriste de Javert est d'ailleurs en plan un peu plus large et c'est cool ! Encore une fois, ça renforce le sentiment de vertige.
Donc même si perso, j'aurais préféré des plans un peu plus larges parfois, c'est un parti pris qui se justifie complètement.

Mais par contre pendant les scènes de batailles aux barricades, c'est tout filmé en "plans d'inserts", comme on les appelle, et c'est dommage. Trop peu (voire pas du tout) de plans larges pour avoir une vue d'ensemble à mon goût. Plans d'ensemble entre lesquels les plans d'inserts viennent... heu bah s'insérer...
Et parfois des plans entièrement flous car la profondeur de champs est très courte et qu'ils arrivent pas à proprement avoir l'acteur. (Hugh Jackman dans les égouts par exemple.) Profondeur de champ qui le reste du film offre de superbes plans...

Mais sinon, j'ai pris ma claque sur pas mal de choses. Le premier plan, dés qu'on sort de l'eau (*BAM* !) premières grosses notes et grosses percutions, "I Dreamed a Dream" (*BAM* !) superbement interprétée par Anne Hattaway (même si du coup, un plan un poil plus large aurait permis de moins voir sa glotte au fond de sa gorge).

Bref, très belle réussite que ce film. Même si je reste sur quelques résèrves sur la réalisation. Certes, superbe par moment mais qui montre parfois ses limites du fait de prendre le son en live et qui doit laisser le micro proche des chanteurs/acteurs. Cette captation live est top d'ailleurs. Pas un son super clean tout le long qui sent la post-prod. Un vrai son live avec du souffle, des gouttes de pluie, etc...

Bref, pour moi, c'est un 4/5. Il aurait gagné une étoile en plus si j'avais été complètement bluffé par la réal en plus...
Les commentaires sont clos

Liens

NetSan NetworBouncing Around Euroom - My European Phish Journal
The Mook of LovePix'n Love Sakura 2009
Yome's TwitterMusique Vivante - Concerts



Check Google Page Rank


Recherche avancée

Now doing...

Now Listening...
Soundtrack
Interview With The Vampire

Now Reading...
Anne Rice
The Vampire Lestat

Now Playing...
Jeu de société
Rolling Bandits

Now Playing...
Jeu de société
7 Wonders : Leaders

Now Playing...
Jeu de société
Kingdomino + Age of Giants

Now Listening...
Tryo
Faut qu'ils s'activent

Now Playing...
Playstation Portable
WipEout Pure

Now Reading...

Now Playing...
Jeu de société
Queendomino

Now Playing...
Jeu de société
Queendomino + Age of Giants

Now Listening...
Miles Davis
Music From Siesta

Now Playing...
Jeu de société
7 Wonders Duel